{Escapade} Le jardin japonais de Toulouse

Au nord du centre-ville de Toulouse dans le quartier de Compans-Caffarelli (Métro B) se situe un parc où il est agréable de se promener. Celui-ci se divise en deux jardins distincts, le jardin de Compans idéal pour courir, promener son chien (ou ses enfants) et le jardin japonais.

Ce dernier se trouve au coeur du jardin de Compans. Comme une porte vers le Japon de 7 000m². D’ailleurs, une seule entrée mène au jardin japonais, comme il est de coutume au pays du soleil levant. Créé en 1981, il rassemble de nombreux éléments japonisant emblématiques.

Vous pourrez vous ressourcer en vous posant sur l’un des bancs qui surplombe l’étang reliant la terre ferme à un îlot par un pont en bois rouge d’où on peut voir d’énormes carpes. La méditation est également de mise devant le jardin zen grandeur nature avec ces lignes parfaites tracées parmi les cailloux. À côté, le pavillon de thé vous permet d’approfondir vos connaissances sur le jardin, avec vue sur le pont rouge.

Le plus impressionnant dans ce jardin, reste indéniablement la faune qui nous offre un souffle de nature en plein Toulouse. Les érables japonais, les cerisiers à fleurs, les bambous et autres végétaux montrent une facette du lieu qui change en fonction des saisons !

Je vous invite vivement à vous y promener si vous passez sur Toulouse.

{Beauté} Mon expérience microneedling à Toulouse

Pores dilatés, points noirs en abondance, boutons hormonaux, cicatrices de mon adolescence où je charcutais sans vergogne ces éruptions cutanées, et me voilà du haut de mes 25 ans à galérer toujours autant avec l’aspect de mon visage. Après avoir mené moultes batailles, j’ai enfin trouvé LA solution pour améliorer l’apparence de ma peau : le microneedling.

C’est LE remède des stars pour rajeunir leur peau sans avoir recours à la chirurgie. Cara Delevingne, Angelina Jolie, Jennifer Paltrow ou encore Kim Kardashian l’ont déjà adopté.

AVANT TOUT, QUÉSAKO ?

Le microneedling, comme sa traduction anglaise l’annonce, est une technique utilisant un stylo composé de microaiguilles. (Je vous ai mis une vidéo plus bas pour vous montrer.) Celles-ci vont venir piquer la peau des centaines de fois pour stimuler le derme et l’épiderme afin d’accélérer le renouvellement cellulaire. Ses propriétés sont multiples : pores dilatés, acné modérée, cicatrices d’acné, teint terne, ridules, manque d’éclat, perte de tonicité, et même cellulite et vergetures si vous le faites sur une autre partie que le visage. En somme, un soin ciblé pour atteindre la « peau parfaite ».

MON EXPÉRIENCE MICRONEEDLING À TOULOUSE

C’est Eulalie du centre de beauté Studio 23 à Toulouse qui m’en a parlé lors d’une séance de peeling ultrason que j’avais fait dans l’espoir de dire adieu à mes points noirs. Il faut en moyenne 4 séances, à 3 semaines d’intervalle, pour voir un effet sur le long terme, mais dès la première séance j’ai pu voir des changements.

Tout d’abord, Eulalie applique un sérum à la vitamine C sur visage démaquillé, avant d’utiliser le stylo aux 12 ou 36 aiguilles sur la peau. (Ma première séance était avec les 12 aiguilles, la seconde avec les 36, puis les deux dernières avec les 12.)

Ensuite, elle applique un masque hydratant avec un rouleau à la pierre de jade pour aider à faire pénétrer et soulager la peau. Puis, vient le moment de la luminothérapie, toujours avec le masque. Des rayons de différentes couleurs viennent agir sur la peau et permettent de traiter rapidement les cicatrices, ridules et rides.

Enfin, Eulalie applique une crème hydratante réparatrice et cicatrisante, la Cicalfate de Avène. Pendant 24h, il ne faut ni toucher son visage, ni mettre de fond de teint et surtout il faut appliquer pendant 2-3 jours de la biafine pour bien hydrater sa peau en profondeur.

Mon avis : Je recommande à quiconque à des soucis de tâches, de teint disparate et de pores dilatés. Clairement depuis la 2e séance je ne mets plus de fond de teint. Moi qui ne pouvais pas sortir sans avant, le microneedling a vraiment révolutionné l’apparence de mon visage. Je vous montre l’évolution de ma peau après 4 séances juste ici :

DOULEURS ? REMARQUES ?

  • Et la douleur dans tout ça ? Je pense que ça dépend vraiment des gens. Certes ce n’est pas agréable comme un massage, mais je n’ai pas trouvé ça particulièrement douloureux, même avec 36 aiguilles. En rentrant chez moi, j’ai un léger ressenti de picotements et la peau qui chauffe comme si elle me demandait de la nourrir, mais rien de plus.
  • Côté sang ça se passe comment ? Quelques saignements par-ci par là, mais rien de comparable à la photo postée par Kim Kardashian, qui m’a un peu fait hésiter à me lancer au début. En revanche, la peau devient rouge, notamment dans les heures qui suivent. Normal quand on sait qu’elle vient d’être piquée des centaines de fois par des aiguilles. L’effet se dissipe dès le lendemain.
  • Et après la séance ? La peau est rouge et gonflée, puis des petits boutons apparaissent. Il faut hydrater régulièrement et surtout ne rien mettre d’autre sur sa peau. Au bout de 2 jours la peau de votre visage commence à peler et les rougeurs s’atténuent.
  • Côté prix ça dit quoi ? Les tarifs peuvent varier considérablement entre deux salons de beauté. Si vous êtes à Toulouse ou que vous y passez, je vous conseille vraiment Le Studio 23 dont les tarifs sont abordables. ( 1 séance : 80€, 4 séances : 270€)

{Alimentation} Minjat, mon épicerie fétiche

Difficile lorsque l’on vit en ville de dénicher des légumes gouteux qui n’ont pas traversés la moitié du continent et qui ne coûtent pas un rein. Si vous habitez en région toulousaine, j’ai l’endroit qu’il vous faut : Minjat.

L’enseigne Minjat à Colomiers prône le bien manger, le local et les prix juste tant pour vous que pour les producteurs, grâce au circuit court. Pour les gérants, Cyril, David et Anton l’important est de démocratiser l’alimentation locale par une production respectueuse de l’environnement et par l’humain.

Hors de question de trouver des tomates fadasses en hiver, les employés vous apprennent la saisonnalité par de petits écriteaux qui, parfois proposent des recettes. L’avantage de jouer la carte de la saison est à découvrir dans le goût des fruits et légumes de la partie primeur qui, j’ose dire, compenserait presque ceux du jardin.

D’un jour à l’autre, les produits des producteurs (qu’ils vendent aussi à la ferme ou sur les marchés) ne sont pas les mêmes en magasin. C’est un peu la surprise lorsque vous venez, pas besoin de faire de liste à l’avance, laissez vous porter par les arrivages.

Minjat c’est aussi un coin crémerie, une boucherie, une épicerie et une cantine qui reprennent les mêmes codes et la même philosophie : satisfaire toute la chaîne du circuit court avec 90% des produits originaires d’Occitanie.

Les adeptes du vrac et du sans déchet apprécieront les démarches mises en place et de plus en plus nombreuses : repas du midi dans un contenant en verre, bee-wrap (emballage type cellophane, mais réutilisable et lavable) en vente, sollicitation pour réutiliser les barquettes & sachets, produits du quotidien en vrac…

Si vous y rendre est compliqué, Minjat a mis en place à la suite de la crise sanitaire un service de click & collect. Rendez-vous sur leur site web ou directement en magasin pour profiter de l’expérience.

Minjat – 4 av. André Marie Ampère, 317770 Colomiers – FacebookInstagramSite web

{Mode} Shopping : les friperies de Toulouse

Ancienne acheteuse compulsive de Zara, H&M et Mango, c’est en arrivant à Toulouse que j’ai découvert l’univers des friperies ! Les avantages de chiner en seconde main sont indéniables : écologique, de bonne qualité à moindre coût, mais également des designs uniques que vous serez sûr.e de ne pas retrouver sur la moitié des personnes que vous croisez dans la rue.

En fonction de l’endroit où vous vous rendez, les vendeur.se.s vous conseilleront parfaitement sur votre taille, mais aussi à dénicher LA pièce qui vous fait rêver. Comme je le fais avec mes amies lors de nos sessions shopping je vais vous donner mes adresses préférées sur Toulouse.

Tour d’horizon de la fripe toulousaine

KILO STOCK ~ FOUINAGE GARANTI

Commençons par la moins chère des cinq fripes que je vais vous présenter : Kilo Stock. Comme son nom l’indique, les prix sont, pour la plupart, déterminés au poids. C’est typiquement le genre de friperie où il faut fouiner.

Prenez votre après-midi pour avoir le temps d’arpenter les portants à la recherche de votre bonheur. Il y en a pour tous les styles. Petit plus, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour vous déguiser.

Mes trouvailles : une robe d’hiver pull and bear à 10€, une banane dorée pour aller en festival à 10€ et un bandana noir à 3€.

Kilo Stock Toulouse – 18 rue Peyrolières – FacebookInstagram

RETRO FUTUR ~ PARADIS MODERNE

La deuxième boutique la moins chère et ma préférée c’est Retro Futur. Ici, vous trouverez des vêtements et accessoires des années 2000 à aujourd’hui. Une ambiance plage, cockail et stéréo que j’adore, avec LES pépites des friperies : le jean Levis à 40€ et le short Levis à 30€ !

Mesdemoiselles, vous y trouverez aussi des polos crop top Lacoste, Ralph Lauren ou encore Tommy Hilfiger à 25€. Mention spéciale pour la plus passionnée des vendeuses !

Mes trouvailles à découvrir plus bas : des chemises courtes hawaïennes à 10€, un maillot de bain une pièce à 10€ et un short Levis à 30€.

Retro Futur – 18 rue Cujas – FacebookInstagram

VINTAGE PARADISE ~ ALL OUT 90’S

Ensuite, direction Vintage Paradise pour un style street des années 80-90. Messieurs foncez tête baissée à l’intérieur, vous serez sûrs de repartir avec votre nouvelle pièce de mode préférée.

Sur place vous trouverez du Teddy, Starter, Champion USA, Jogging Adidas des années 90, T-shirt à motif vintage, mais aussi des sneakers de l’époque, pour une gamme de prix débutant à 10€.

Mes trouvailles : ne correspond pas à mon style vestimentaire.

Vintage Paradise – 25 rue Cujas – FacebookInstagram

JET RAG ~ CLASSIC 80’S

On continue la visite de la rue Cujas avec ma deuxième boutique préférée. Ici, homme et femme peuvent trouver leur bonheur dans un style plus classique des années 80.

Chemises Ralph Lauren, pull en cachemire à 30€, chemises en flanelle à 10€, robe retro à 20€, chemise hawaïenne à 15€ ou encore escarpin Parada à 25€…Vous l’aurez compris, ici vous tomberez facilement sur de grandes marques à petits prix, mais pas que.

Mes trouvailles : chemises hawaïennes pour homme à 15€, robe retro à fleur à 20€, chapeau en feutre à 30€, foulard à fleur à 10€, lunettes de soleil à 15€ et ceinture à 10€.

Jet Rag – 14 rue Cujas – FacebookInstagram

VERTIGE ~ LE LUXE

Nouvelle dans le quartier, la boutique Vertige Vintage c’est le QG du luxe. Plus cher que dans les autres friperies de la rue, les prix restent à tomber quand on compare avec le neuf ! Vos achats là-bas seront des investissements sur le long terme, pour qui aime les marques de luxe, mais n’a pas les moyens de s’en offrir.

Chanel, Burberry, Marc Jacobs, Ralph Lauren, Prada, Dior, Agnès B, Valentino et j’en passe…Fashion addicts vous adorerez cette boutique. Votre compte en banque en revanche risque de la détester.

Mes trouvailles : une chemise homme Pierre Cardin 100% coton à 30€ et un foulard en soie Ralph Lauren à 20€

Vertige Vintage – 3 rue Cujas – FacebookInstagram

MES TENUES DE FRIPERIES

À savoir : Parmi ces 5 friperies, les vêtements présents en boutique sont mis à jour en continu grâce aux stocks de chaque magasin. Pour connaître les arrivages n’hésitez pas à les suivre sur Insta et à passer régulièrement pour faire un tour !